Notre histoire

Après avoir créé et développé deux sociétés dans le domaine du conseil par téléphone, Martine Roussel-Adam décide en 2005 de se consacrer à ce qui lui tient depuis toujours à cœur : l’aide à l’enfance.

Depuis 2003, elle avait déjà initié avec le Père Ceyrac un centre de vacances pour enfants en vulnérabilité et un institut de formation pour jeunes filles pauvres en Inde. Convaincue de l’importance de l’activité ludique dans l’épanouissement des enfants et de la nécessité de la promouvoir, elle se rapproche d’Enfants Réfugiés du Monde (ERM), ONG spécialisée dans le jeu libre. En 2007 elle fonde, avec des amis et le soutien de plusieurs personnes d’ERM, l’association Chemins d’Enfances pour le mieux être des enfants en difficulté et plus largement l’épanouissement de tous les enfants.

En 2011, elle publie les Jardiniers de l’âme (Ed Lattès) qui présente les initiatives les plus innovantes aux quatre coins du monde pour aider les enfants en difficulté et leur permettre de mieux s’intégrer dans la société.

En parallèle, s’appuyant sur sa double expérience dans le monde des affaires et celui du social, elle s’investit aux côtés des entrepreneurs sociaux. Elle préside actuellement en France le Fonds Ashoka (organisation internationale qui soutient 3000 entrepreneurs sociaux à travers le monde) et le comité d’investissement de Phitrust Partenaires (société de capital risque solidaire).

Depuis sa création, en novembre 2007, Chemins d’Enfances a mis en place différents programmes en Indonésie (2007-2010), en France (depuis 2008), en Inde (depuis 2009) et au Cambodge (depuis 2013) qui ont bénéficié à près de 10000 enfants.